MONTAGE(S) de Bernard Olivié

Deux axes de préoccupations caractérisent mon travail depuis quelque temps. Un axe «expressionniste» et un «axe moderne».
Deux séries de variations, une sur la figure et une sur la composition d’éléments végétaux.

Les petits portraits sont réalisés par une succession d’opérations plastiques : dessiner, peindre, déchirer, coller, superposer, photocopier, juxtaposer, peindre et dessiner par-dessus, etc… jusqu’à ce qu’un équilibre formel soit satisfaisant.
Ils sont empreints d’expressivité mais dénués d’expression dans le sens narratif du terme.

Les compositions colorées sont constituées d’un dessin filaire au feutre fin sur papiers scannés et d’aplats numériques.
Leur réalisation est guidée par des préoccupations qui ont principalement à voir avec la composition colorée et l’équilibre des masses.

Les deux axes sont finalement des séries d’assemblages, de montages, inspirés, il faut le dire, par les déconstructions/reconstructions Cubistes, par les assemblages Matissiens et par les représentations stylisées de Die Brücke.

                                                                                                                    février 2022

 

 

Bernard Olivié est professeur de Dessin et d’Expression Plastique dans l’enseignement supérieur. Il vit et travaille à Toulouse.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *